Bois précieux

Toujours à la recherche des nouveautés et des tendances en joaillerie, aujourd’hui je vous propose un focus sur une matière chaude et chaleureuse : le bois. L’homme fait des bijoux en bois depuis toujours. Assez facile à travailler, le bois permet bien évidement de jouer avec des volumes et des couleurs. La matière est sensuelle, aussi forte que fragile, et malgré ses paradoxes elle séduit par la douceur au toucher. Sensible aux variations de l’humidité et de la température, le bois demande de la vigilance et du temps pour l’apprivoiser.

Les bijoux en bois étaient très à la mode chez les joailliers de la place Vendôme entre les années 1970 et 1990. Ensuite ce matériau est tombé un peu dans l’oubli sauf pour les bijoux fantaisies ou ethniques qui ont constamment eu recours à cette matière sensuelle et précieuse. Le contraste avec la froideur du métal fait ressortir une vraie préciosité et une beauté naturelle. Je constate que depuis quelques temps cette belle essence refait surface et revient en joaillerie soit par petites touches soit en version XXL. C'est ainsi que le bois d’amourette, l’ébène ou encore le bois flottant ont toute leur place sur les marchés de la joaillerie aujourd’hui. La tendance est au retour aux sources et une préférence pour les matières naturelles et durables font que les clients savent apprécier cette matière noble. Regardons de près qui a recours à cette matière vivante dans les bijoux contemporains, des grandes maisons aux créateurs indépendants, un panorama de bois précieux s’impose.

En 2013 Van Cleef&Arpels a réédité les bangles des années 1970 en proposant les bracelets « Croire à la chance ». Pour réaliser ses créations, le joaillier s’est allié à un artisan ébéniste reconnu pour son travail. Différentes espèces ont donc été utilisées pour créer ce modèle : le bois d’amourette, l’amarante ou l’ébène.

Bois précieux

La marque française de joaillerie, Goralska met à l’honneur l’olivier millénaire qui incarne la persistance dans l’être et le rêve universel de paix. En plus de chérir cet arbre, la créatrice Corinne Evens a eu recours au bois en forme de cabochon serti de diamants, d'opales et de saphirs dans ses voluptueuses bagues, boucles d’oreilles ou colliers de la collection Olivier Ébène. Le contraste entre l'or jaune 18 carats et la couleur presque noire de l’ébène est très intéressant et puissant.

Bois précieux
Bois précieux

Jean Grisoni utilise aussi bien l’ébène que le bois flotté dans ses bijoux contemporains. Le mélange avec l’argent ou l’or de cette matière fragile, souvent trouvé à la plage, est inattendu mais presque habituel dans la création de cet amoureux de la Méditerranée. Le bois épouse les chaînes en métal afin de devenir le bijou imposant, graphique et contrasté.

Bois précieux

Le joaillier italien Vhernier s’inspire de la nature, joue avec la couleur, et n’oublie pas le bois précieux dans ses créations généreuses. Dans la ligne Calla, l’ébène, parsemé de diamants, contraste parfaitement avec l’or dans les boucles d’oreilles ou les bracelets.

Bois précieux

Sarah Besnainou, la créatrice de la marque Eternamé puise son inspiration dans la mode et dans l’amour et ne s’interdit rien dans sa réinterprétation des classiques de la Haute Joaillerie. La collection Noor reflète l’univers contrasté d’Eternamé par le mélange réussi des matières précieuses. Les imposantes manchettes Noor en bois d’amourette ou bois d’ébène avec une touche d’or ou une pointe de couleur des pierres précieuses, évoquent le bon goût et le style intemporel de la créatrice formée et inspirée par la haute couture.

Bois précieux

Le joaillier libanais, Selim Mouzannar utilise le bois dans sa ligne Link et propose des bijoux qui symbolisent le lien qui attache les êtres humains les uns aux autres. Effet brut de l’ébène et de l’argent noirci, allié au raffinement des diamants blancs, gris, bruns ou noirs crée un résultat intrigant et atypique dans ses bracelets et ses colliers.

Bois précieux

Bliss from Paris

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article