Des trésors à porter

Des trésors à porter

L’Institut du Monde Arabe à Paris propose jusqu’au 28 août 2016 l’exposition « Des Trésors à porter - Bijoux et parures du Maghreb ». Ponctuée par les photos de Jean Besancenot, cette exposition offre une vue d’ensemble des différentes typologies de ces bijoux portés au quotidien. Témoins du savoir-faire des artisans à travers les siècles, ces véritables trésors affirment par leur qualité et leur richesse le caractère unique de la culture des peuples du Maghreb.

The Arab World Institute in Paris offers until August 28, 2016 the exhibition "TREASURES TO WEAR - JEWELS AND SET of the Maghreb." Illustrated by photos of Jean Besancenot, this exhibition provides an overview of different types of this jewelry worn every day. Witness’s expertise of artisans through the centuries, these treasures say by their quality and richness of the unique culture of the peoples of the Maghreb.

Bracelet "Lune et Soleil", Maroc, 1895, Or et argent

Bracelet "Lune et Soleil", Maroc, 1895, Or et argent

Les parures féminines du Maroc, d’Algérie, et de Tunisie se distinguent par un riche corpus : ornements de tête, temporaux, boucles d’oreille, colliers, fibules, bracelets et anneaux de chevilles qui revêtent une fonction utilitaire, ornementale mais aussi protectrice. La variété de leurs formes, de leurs décors et de leurs techniques témoigne de la diversité des peuples et de l’identité des régions qui constituent le monde arabe d' aujourd’hui. Dans un premier temps l’exposition s’ouvre sur les différents bijoux portés par les femmes marocaines. Le parcours, consacré ensuite aux bijoux d’Algérie provenant notamment de la région des Aurès, de l’Atlas Saharien ou de la Kabylie, s’achève sur la production de la Tunisie. Une partie de l’exposition, dédiée aux techniques de l’orfèvrerie, permet d’aborder les différents procédés employés par les artisans dans la fabrication et l’ornementation des bijoux au Maghreb.

Female ornaments from Morocco, Algeria, and Tunisia are characterized by a rich corpus, head ornaments, temporal, earrings, necklaces, brooches, bracelets and anklets that are a utilitarian function, but also ornamental protective . The variety of their forms, their designs and their technical reflects the diversity of peoples and the identity of the regions that make up the Arab world today.Firstly the exhibition opens on different jewelry worn by womens in Morocco. After we discover the jewelry from Algeria in particular from the Aures region of the Saharan Atlas and Kabylia, and we end with the production of Tunisia. Part of the exhibition, dedicated to technical goldsmith, can address the different methods used by craftsmen in the manufacture and decoration of jewelry in the Maghreb.

Grand collier assorti de perle de corail et d'un œuf, Taguemmout, Maroc, début du XXe siècle, Argent, émail,corail, ambre et imitation, amazonite

Grand collier assorti de perle de corail et d'un œuf, Taguemmout, Maroc, début du XXe siècle, Argent, émail,corail, ambre et imitation, amazonite

Maroc

Au Maroc, les bijoux dits « berbères » sont prisés des habitants des régions rurales et montagneuses, car plus abordables. L’argent, fréquemment utilisé dans la production de ces bijoux, aurait par ailleurs pour propriété de repousser le mauvais œil. Les bijoux du Nord sont massifs et ornés de remplois de pièces de monnaie. Les bijoux dits « berbères » en argent, se différencient des bijoux citadins en or ou argent doré. Ces bijoux sont confectionnés dans les villes princières telles que Fès ou Marrakech, mais aussi dans des cités importantes comme Essaouira ou Tanger. Ces parures, rehaussées de corail et de pierres fines d’importation, étaient principalement destinées à la bourgeoisie, pour être portées lors des cérémonies.

In Morocco, the jewelry "Berber" is popular with residents of rural and mountainous areas, as more affordable. Silver, frequently used in the production of these jewels, would also have the property of repelling the evil eye. Northern jewelry is massive and decorated with coins reused. The so-called jewels "Berber" differ from town jewels in gold or silver plated. These jewels are made in the princely cities such as Fez or Marrakech but also in major cities like Essaouira or Tangiers. These adornments, accented with coral and fine import stones were mainly to the middle class, to be worn during ceremonies.

Plaque centrale d'une parure de tête sertie de pierres, Maroc, XIXe siècle, Argent doré, filigrane et grenailles, verroterie

Plaque centrale d'une parure de tête sertie de pierres, Maroc, XIXe siècle, Argent doré, filigrane et grenailles, verroterie

Élément de parure de tête dit "Ferronnière"; le motif  floral central est prolongé par des croissants fleuris; Or plané, ciselé et ajouré, racine d'émeraude

Élément de parure de tête dit "Ferronnière"; le motif floral central est prolongé par des croissants fleuris; Or plané, ciselé et ajouré, racine d'émeraude

Anneaux d'oreilles à "Tête de bélier" composés d'un anneau ouvert creux et d'une plaque à décor floral sur l'avant;Maroc du Nord, début du XIXe siècle; Or ciselé, perles baroques, pierres fines ou verroterie

Anneaux d'oreilles à "Tête de bélier" composés d'un anneau ouvert creux et d'une plaque à décor floral sur l'avant;Maroc du Nord, début du XIXe siècle; Or ciselé, perles baroques, pierres fines ou verroterie

Algérie

Les bijoux de la Kabylie se définissent par un décor d’émail cloisonné bleu, jaune ou vert, délimité par des formes géométriques. Le corail est également une composante très appréciée. L’orfèvrerie aurésienne se distingue par l’emploi du filigrane, donnant ainsi des bijoux d’une grande finesse d’exécution. Verroterie et corail sont peu utilisés dans l’orfèvrerie de cette région de l’Algérie. Anneaux d’oreilles et fibules triangulaires reprennent également ce décor de filigrane.

The jewels of Kabylie are defined by a blue cloisonné enamel decoration, yellow or green, bordered by geometric shapes. Coral is also a popular component. The goldsmith of Aures is distinguished by the use of watermark, giving the great delicacy of execution for the jewels. Beads and coral are little used in jewelry from this region of Algeria. We find also the watermark in the earrings and brooches triangular.

Amecluch de grande dimension,à décor émaillé; Grande Kabylie, Algérie, probablement XXe siècle, Argent plané, filigrane et grenailles, émail, corail

Amecluch de grande dimension,à décor émaillé; Grande Kabylie, Algérie, probablement XXe siècle, Argent plané, filigrane et grenailles, émail, corail

Tunisie

La bijouterie tunisienne porte également l’héritage des différentes civilisations présentes dans ses environs depuis l’Antiquité, aussi bien dans son iconographie qu’à travers ses techniques de fabrication. Dans la partie orientale de la Tunisie, les femmes confectionnent parfois leurs bijoux, constituant ainsi leur trousseau. Reprenant les techniques de la broderie, elles achètent les pièces et fabriquent leurs propres bijoux, façonnant ainsi de somptueux modèles ornés de perles de corail et rehaussés de fils d’or.

Tunisian jewelry also carries the legacy of the different civilizations present in the surrounding area since ancient times, both in iconography and through its manufacturing techniques. In the eastern part of Tunisia, women sometimes are confectioning their jewelry, constituting their outfit. Taking the techniques of embroidery, they buy parts and make their own jewelry, shaping and sumptuous models adorned with coral beads and accented with gold thread.

Collier Tlila constitué de perles et de sept monnaies d'immitation; Moknine, Tunisie, XXe siècle, or émaillé, filigrane, perles baroques et en pâte de verre

Collier Tlila constitué de perles et de sept monnaies d'immitation; Moknine, Tunisie, XXe siècle, or émaillé, filigrane, perles baroques et en pâte de verre

Diadème de mariage TAASSABT ; le taassabt (ou açaba) constituait l'une des pièces importantes de la parure kabyle jusqu’au début du XXe siècle. Il se fixait sur le foulard de la mariée. Argent plané, martelé, filigrane et grenailles, émail et corail

Diadème de mariage TAASSABT ; le taassabt (ou açaba) constituait l'une des pièces importantes de la parure kabyle jusqu’au début du XXe siècle. Il se fixait sur le foulard de la mariée. Argent plané, martelé, filigrane et grenailles, émail et corail

Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed-V 75005 Paris

Mardi - vendredi : 10h-18h Samedi, dimanche et jours fériés : 10h-19h

Tuesday - Friday: 10h-18h Saturday, Sunday and Holidays: 10h-19h

Bliss from Paris

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Anaïs 25/04/2016 17:30

Merci pour le conseil. J'irai !

Bliss from Paris 01/05/2016 10:58

Merci pour votre commentaire et bonne visite ;-)