Des grands Moghols aux Maharajahs, joyaux de la collection Al Thani

De 29 mars au 5 juin l’exposition « Des Grands Moghols aux Maharajahs : Joyaux de la collection Al Thani » au Grand Palais propose le somptueux univers, celui du bijou indien et de son histoire, de la période moghole à nos jours. Plus de deux cent soixante-dix pièces exceptionnelles de la collection Al Thani pour retracer plus de cinq siècles d’évolution du bijou, du goût et du travail des pierres précieuses. L’exposition met en lumière les grandes étapes de l’histoire de la joaillerie dans le sous-continent.

From March 29th to June 5th the exhibition "From the Great Moghols to the Maharajahs: Jewels of the Al Thani Collection" at the Grand Palais offers the sumptuous world of Indian jewelry and its history from the Mughal period to the present day. More than two hundred and seventy exceptional pieces from the Al Thani collection to trace more than five centuries of evolution of the jewelry, the taste and the work of the precious stones. The exhibition highlights the major stages in the history of jewelery in the subcontinent.

La dynastie moghole s’établit en Inde en 1526 et, après avoir consolidé son pouvoir, met en place une tradition de mécénat. Les princes indiens avaient un goût sûr et parfois immodéré pour les gemmes les plus précieuses. L’Inde est le pays des bijoux superbes, des formes et des décors infiniment divers. Très réputés pour leur parfaite maîtrise du travail de l’émail, souvent appliqué au revers des bijoux, les joailliers avaient également recours à la méthode du « kundan», pour sertir diamants et pierres précieuses.

The Mughal dynasty established itself in India in 1526 and, after consolidating its power, established a tradition of patronage. The Indian princes had a sure and sometimes immoderate taste for the most precious gems. India is the country of gorgeus jewelry, shapes and decor infinitely diverse. Very famous for their perfect mastery of the work of enamel, often applied to the reverse jewelry, the jewelers also used the method "kundan", for diamonds and precious stones.

L’exposition s’articule autour de deux axes directeurs: le raffinement artistique de l’Inde moghole et le dialogue instauré avec l’Europe par le biais des échanges stylistiques et techniques qui unirent ces deux parties du monde dès la Renaissance. Le jade et le cristal de roche étaient également fort prisés à la cour des empereurs moghols et la deuxième section de l’exposition leur est consacré.

The exhibition focuses on two main themes: the artistic refinement of Mughal India and the dialogue established with Europe through the stylistic and technical exchanges that united these two parts of the world since the Renaissance. Jade and rock crystal were also highly prized at the court of the Mughal emperors and the second section of the exhibition is devoted to them.

Pendentif  Inde, vers 1575-1625  Or, perle, rubis, diamants, émeraudes, saphirs, verre,  émaux colorés et laque  H : 6,6 cm; l : 5,2 cm;  © The Al Thani Collection 2016. Tous droits réservés.  Photo Prudence Cuming Associates Ltd

Pendentif Inde, vers 1575-1625 Or, perle, rubis, diamants, émeraudes, saphirs, verre, émaux colorés et laque H : 6,6 cm; l : 5,2 cm; © The Al Thani Collection 2016. Tous droits réservés. Photo Prudence Cuming Associates Ltd

Collier de spinelles impériaux  Inde du Nord, 1600-1650  Spinelles, perles ; cordon moderne  Inscriptions impériales en persan datées entre 1609  et 1635 sur quatre spinelles.  L: 54,5 cm; poids: spinelle centrale: 162 ct; autres  spinelles: 790 ct. en tout.  © The Al Thani Collection 2013. Tous droits réservés.  Photo Prudence Cuming Associates Ltd

Collier de spinelles impériaux Inde du Nord, 1600-1650 Spinelles, perles ; cordon moderne Inscriptions impériales en persan datées entre 1609 et 1635 sur quatre spinelles. L: 54,5 cm; poids: spinelle centrale: 162 ct; autres spinelles: 790 ct. en tout. © The Al Thani Collection 2013. Tous droits réservés. Photo Prudence Cuming Associates Ltd

Bague d’archer de l’empereur Shah Jahan  Inde, vers 1625-1650  Or, diamants, rubis, émeraudes  Inscription en persan: Sahib qiran-i thani («Le  Second Maître de l’Heureuse  Conjonction»)  Saint-Pétersbourg, musée de l’Ermitage  © Musée national de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg,  2017 /Vladimir TerebeninBague d’archer de l’empereur Shah Jahan  Inde, vers 1625-1650  Or, diamants, rubis, émeraudes  Inscription en persan: Sahib qiran-i thani («Le  Second Maître de l’Heureuse  Conjonction»)  Saint-Pétersbourg, musée de l’Ermitage  © Musée national de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg,  2017 /Vladimir Terebenin

Bague d’archer de l’empereur Shah Jahan Inde, vers 1625-1650 Or, diamants, rubis, émeraudes Inscription en persan: Sahib qiran-i thani («Le Second Maître de l’Heureuse Conjonction») Saint-Pétersbourg, musée de l’Ermitage © Musée national de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg, 2017 /Vladimir Terebenin

Bliss from Paris

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article