Le cours "Le bijou et les émaux grand feu" à l'école des Arts Joailliers

L’École des Arts Joailliers est la première école d'initiation à la joaillerie ouverte au public. Depuis 2012 il est possible d’y suivre une vingtaine de cours de cours sous formes de conférences ou d’ateliers sur l’histoire de l’art du bijou, du savoir-faire ou encore sur le monde des pierres.

The École des Arts Joailliers is the first school of introduction to jewelry open to the public. Since 2012, it is possible to follow some twenty course courses in the form of conferences or workshops on the history of the art of jewelry, know-how or even on the world of gemstones.

J’ai récemment été invité à l’école Van Cleef&Arpels  afin d’y tester leur nouvelle sélection de cours. J’ai choisi d’en apprendre un peu plus sur les émaux. Je vous propose de vous raconter mon après-midi durant laquelle j’ai suivi le cours intitulé « Le bijoux et  les émaux grand feux ». En plus de la théorie j’ai pu voir et pratiquer la technique d’émaillage.

I was recently invited to Van Cleef & Arpels School to test their new course selection. I chose to learn a bit more about enamels. I propose to tell you my afternoon during which I followed the course entitled "Jewelry and enamel large fires". In addition to the theory I was able to see and practice the enamelling technique.

Le cours "Le bijou et les émaux grand feu" à l'école des Arts Joailliers

Je me suis donc rendue à l’école VCA qui est située à l’hôtel Ségur à deux pas de la place Vendôme. Pour commencer notre cours, il nous a été expliqué que la matière essentielle de l’émail était le sable. Mais il faut bien évidement un sable pur, fin et issu des érosions des roches cristallines. Sous l’effet de l’éruption, les magmas remontent à la surface. En refroidissant cela donne naissance à une roche obsidienne vitreuse et translucide.

So I went to the school VCA which is located at the hotel Ségur a few steps from the place Vendôme. To begin our course, it was explained to us that the essential material of the enamel was sand. But it is obviously pure sand, fine and resulting from the erosions of the crystalline rocks. Under the effect of the eruption, the magmas rise to the surface. The cooling gives rise to a glassy and translucent obsidian rock.

Une roche obsidienne

Une roche obsidienne

L’émail est composée d’une couche vitreuse colorée ou translucide sur un support. Il y a 3 supports possibles :

  1. Terre cuite -kaolin -bain de glaçure : émaux broyé avec oxyde métallique
  2. Acier- émaillage industrielle pour séries, émail broyé et projeté par pistolet
  3. Métaux précieux (or, argent, cuivre)-émail appliqué sur le métal à l’aide d’un pinceau

The email is composed of a colored or translucent vitreous layer on a support. There are 3 possible supports:

1- Terracotta -kaolin -glaze bath: ground enamels with metal oxide
2- Steel - industrial enameling for series, ground enamel and sprayed by gun
3- Precious metals (gold, silver, copper) -email applied to the metal with a brush

Nous en avons ensuite appris un peu plus sur l’histoire des objets et bijoux émailles à travers les siècles. Les fouilles archéologiques ont confirmé la présence d’objets émaillées vers Mycènes à Chypre, vers 1300 avant JC. En Europe il y a eu 3 routes de l’émail. Au Moyen-Age pendant les invasions barbares, il a été possible d’observer une certaine transmission de savoir dans le développement des émaux pour les ornements des objets religieux. À la renaissance l’émail peint se développe et au baroque cette technique est utilisée pour l’ornement des bijoux. Au XIX siècle, l’émail retrouve son essor dans l’art nouveau.

We then learned a little more about the history of objects and jewelry enamelled through the centuries. Archaeological excavations confirmed the presence of enameled objects to Mycenae in Cyprus, around 1300 BC. In Europe there were 3 enamel routes. In the Middle Ages during the barbarian invasions, it was possible to observe a certain transmission of knowledge in the development of enamels for the ornaments of religious objects. At the Renaissance painted enamel develops and in baroque this technique is used for jewelery ornament. In the nineteenth century, the enamel regained its development in the art nouveau.

La magie du feu

Pour faire de l’émail, il faut du feu. Nous avons parlé des 3 feux nécessaires à la production de l’émail :

1 /premier feu : du sable au verre

Le sable mélangé avec fondant et calcium est mis au four à 1000°. Ce mélange donne un sirop qui est projeté dans le bac d’eau froide. Cela produit une fritte de verre.

2/ deuxième feu : du verre à l’émail

La frite de verre est broyée et mélangée avec du plomb (pour la brillance) et l’oxyde métallique (pour les couleurs) puis elle est mise eu four à 1000° ce qui à pour effet d’obtenir à l’état liquide, une sorte de sirop d’émail qui prend la forme de galettes d’émail en durcissant. Ces galettes sont ensuite broyées afin d’obtenir de la poudre.

3/troisième feu : L’alliance de l’émail et du métal

La poudre est déposée sur un support humide et mis au four à 850°. L’émail fond et fusionne avec le métal.

La couleur de l’émail dépend du temps passé au four, du support du métal et du nombre de passage au four.

Une fritte de verre

Une fritte de verre

The magic of fire

To make enamel, you need fire. We spoke of the 3 fires necessary for the production of enamel:


1 / first fire: from sand to glass
The sand mixed with flux and calcium is placed in the oven at 1000 °. This mixture gives a syrup that is thrown into the cold water tank. This produces a glass frit.


2 / second fire: from glass to enamel
The glass fry is ground and mixed with lead (for gloss) and metal oxide (for colors) and is then placed in an oven at 1000 °, which results in a liquid A kind of enamel syrup that takes the form of enamel patties by hardening. These patties are then ground to obtain powder.


3 / third fire: The alliance of enamel and metal
The powder is placed on a wet substrate and placed in the oven at 850 °. The enamel melts and merges with the metal. The color of the enamel depends on the time spent in the oven, the metal support and the number of ovens.

Les galettes d'émail broyées

Les galettes d'émail broyées

Les principales techniques d’utilisation d’émaux :

  • Le champlevé : les cavités creusées, gravées dans l’épaisseur du métal pour y déposer la couleur
  • Le cloisonné : les fines bandelettes des métaux déposés verticalement sur le support qui donne la forme du motif.
  •  La plique à jour : les émaux translucides sur un support ajouré. Le rendu final est comparable à la technique du vitrail.
  • L’émail peint : un émaillage à la peinture miniature mélangé à l’aide d’un pinceau
  • La grisaille : l’émail d’une consistance pâteuse travaillée par couches successives sur un fond émaillé noir
  • Le paillonné : interposition de minces motifs en feuilles d’or ou d’argent ou une feuille complète entre deux couches d’émail qui donne un effet brillant et métallisé
Les références des couleurs de l'émail

Les références des couleurs de l'émail

The main techniques of enamel use:

• Champlevé: hollowed cavities engraved in the thickness of the metal to deposit the color
• Cloisonne: the thin strips of metals deposited vertically on the support which gives the shape of the pattern.
• The plique-a-jour: translucent enamels on a perforated support. The final rendering is comparable to the stained glass technique.
• Painted enamel: an enamelling to miniature paint mixed with a brush
• Grisaille: the enamel of a pasty consistency worked by successive layers on a black enamelled background
• The paillonne: interposition of thin motifs in gold or silver leaves or a complete sheet between two layers of enamel that gives a shiny and metallic effect

L’orgue à émaux avec les références des couleurs

L’orgue à émaux avec les références des couleurs

Mon papillon en argent que j'ai émaillé avant la mise au four

Mon papillon en argent que j'ai émaillé avant la mise au four

La mise au four à 850°

La mise au four à 850°

Mon papillon après la première cuisson au four

Mon papillon après la première cuisson au four

Le cours s’est terminé par une mise en pratique. J’ai réalisé plusieurs couches d’émail sur un support en argent. J’avoue que je ne serai pas la prochaine émailleuse car cette belle technique est assez complexe. Grâce aux super intervenantes : Marie Oberlin et Isabelle Delahaye,j’ai pu réaliser mon premier paillon en émail. Je n’ai pas vu le temps passé et j’aurai aimé rester encore un peu plus tellement j’ai adoré ce cours. Je vous le recommande chaleureusement si vous aussi avez envie de pratiquer l’émail. N’hésitez pas non plus à aller sur le site de l’école Van Cleef&Arpels, je suis sûre que vous trouverez un cours qui vous tentera.

The course ended with practice. I made several layers of enamel on a silver support. I confess that I will not be the next enameller because this beautiful technique is quite complex. Thanks to the super intervenants: Marie Oberlin and Isabelle Delahaye, I was able to realize my first enamel butterfly. I haven’t seen the time spent and I would have liked to stay a little more so I loved this course. I would highly recommend it if you also want to practice enamel. Don’t hesitate either to go to the Van Cleef & Arpels school website, I'm sure you will find a course that will tempt you.

Le cours "Le bijou et les émaux grand feu" à l'école des Arts Joailliers

Bliss from Paris

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article